Tourisme: Marrakech veut booster les segments MRE


Rédigé Par | Badra BERRISSOULE - Kech24-fr | le Jeudi 16 Juin 2016 à 12:00



  • Réduction de 30% dans les hôtels en haute saison
  • Des packages pour le tourisme domestique
  • Le Palmeraie Palace ouvre le bal avec son offre All inclusive Premium
Bonne nouvelle pour les touristes locaux et les MRE. En ces temps de disette sur les marchés européens, ces deux cibles seront très choyées notamment à Marrakech. Ainsi, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et la Banque centrale populaire (BCP) en collaboration avec la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH) proposent -et pour la deuxième année- un programme entièrement dédié à la promotion du tourisme intérieur auprès des MRE. Le concept est simple. «Il permettra aux quelques millions de clients MRE de la BCP de bénéficier d’une réduction de 30% auprès des établissements d’hébergement au Maroc», explique Lahcen Zelmat, président de la FNIH. Cette clientèle touristique MRE pourrait en effet bien compenser, en cette conjoncture difficile, le manque à gagner sur les marchés émetteurs de touristes étrangers. Quant au segment interne du tourisme, il représente près de 30% des nuitées dans les établissements hôteliers classés de la première ville touristique du Royaume. Cette performance en fait le second marché émetteur de touristes. Le segment pèse 64% de la demande adressée aux principaux hébergements classés de catégories 3, 4 et 5 étoiles. L’objectif des opérateurs marrakchis est d’arriver à porter la part des nuitées des nationaux à hauteur de 40% dans les établissements d’hébergement classés. A Marrakech, les MRE et les touristes nationaux ont permis de sauver la saison estivale de 2015. Et les hôtels classés de la ville affûtent leurs armes et préparent des packages alléchants la prochaine saison estivale (juillet/août). Dans tous les cas, il aura fallu longtemps pour se rendre à l’évidence. Les touristes nationaux, longtemps négligés, constituent indéniablement un levier de croissance du secteur. Conscients de ce manque à gagner créé pour le secteur du tourisme, les professionnels se mobilisent et à leur tête la Confédération nationale du tourisme qui souhaite introduire une carte vacances, à l’image de la France. «Cela permettra aux Marocains de constituer une épargne vacances défiscalisée, qui pourrait être bonifiée par l’employeur, public ou privé. Ce chèque serait utilisé dans les établissements touristiques, explique Fouzi Zemrani, vice-président de la CNT. Des promesses ont été obtenues pour l’intégrer dans le circuit dès 2017, espère Zemrani. En attendant, les hôtels ne comptent pas laisser passer cet été, d’autant plus que c’est la première saison qui ne sera pas traversée par le mois de Ramadan. Et c’est le Palmeraie Palace qui ouvre le bal en lançant le Family Vacation All inclusive Premium pour cet été. Le programme comprend l’hébergement, l’offre de restauration et de détente ainsi que la remise en forme à partir de 1.000 DH en plus de réductions pour enfants. D’autres vont probablement s’aligner et proposer également des formules attractives.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cet espace d’échange est un lieu où le respect d'autrui est primordial.
Les messages agressifs, moqueries gratuites, vulgarités, seront donc supprimés.
Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera effacée.

kech | Pour Elle | Régions | Nation | Monde | Economie | Loisirs | Sport | Vidéos | Société | Faits-Divers