Sécurité routière: Boulif vise une réduction de 50% du nombre de décès d’ici 2025


Rédigé Par | Map | le Mardi 16 Février 2016 à 21:39


Le ministre délégué chargé du transport, Najib Boulif, a présenté la stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025. Des projets ambitieux sont à retenir.


En présentant la stratégie nationale de sécurité routière pour l’échéance 2016-2025, lundi 15 février à Rabat, le ministre délégué chargé du transport, Najib Boulif a montré l’ambition du gouvernement dans la lutte contre l’insécurité routière au Maroc. Ce plan vise à réduire le nombre de décès de 25% au cours des cinq prochaines années et de 50% d’ici 2025, indique ainsi la MAP, qui se fait l’écho de la conférence du ministre. « Il s’agit d’objectifs ambitieux et un défi pour toutes les instances œuvrant dans le domaine de la sécurité routière au niveau national et local », a indiqué Najib Boulif. Ce dernier a mis l’accent sur « la nécessité de promouvoir et de renforcer le contrôle et l’innovation dans le domaine de la sensibilisation et de travailler sur la base d’une stratégie de communication intégrée visant l’amélioration de la sensibilisation des citoyens. » rapporte également la même source.
Conformément à ce que le ministre avait affirmé en décembre 2015, cette stratégie nationale de sécurité routière comprend notamment la mise en place de nouveaux radars. Au total, 417 équipements de contrôle de vitesse seront installés sur les routes marocaines en 2016. Certains modèles de radars mobiles seront embarqués à bord de voitures banalisées.
De plus, les sanctions à l’égard des conducteurs qui ne respectent pas le code de la route seront  « considérablement alourdies ». Les permis de conduire à 0 points seront désormais confisqués. Le ministre avait, il y a quelques mois, affirmé à la MAP que « 60 000 conducteurs devraient s’attendre à un retrait de points ces prochains jours, pour non-respect du code ».
Fin 2015, Najib Boulif présentait les chiffres de 2015, stipulant que le nombre de morts avait enregistré une baisse de 0,72% pour s’établir à 1512 victimes. Les chiffres faisaient en revanche état d’une hausse, concernant les blessés graves (+1,82%) et les blessés légers (+11,30%).



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cet espace d’échange est un lieu où le respect d'autrui est primordial.
Les messages agressifs, moqueries gratuites, vulgarités, seront donc supprimés.
Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera effacée.

kech | Pour Elle | Régions | Nation | Monde | Economie | Loisirs | Sport | Vidéos | Société | Faits-Divers