Royaume-Uni: Cameron présente une politique de défense dotée de moyens supplémentaires


Rédigé Par | AFP | le Lundi 23 Novembre 2015 à 15:01


Le Premier ministre David Cameron va présenter lundi devant le Parlement britannique sa stratégie de défense pour les années à venir, comprenant la création de deux unités d'intervention rapides, au moment où il tente de convaincre les députés de voter une intervention en Syrie.


François Hollande (d) et David Cameron, le 23 novembre 2015 à l'Elysée
François Hollande (d) et David Cameron, le 23 novembre 2015 à l'Elysée
Ce plan comprend une rallonge budgétaire de 12 milliards de livres (18,2 milliards d'euros) destinée à financer de nouveaux équipements, et notamment l'acquisition de neuf avions Boeing 08 de patrouille maritime, a indiqué l'exécutif britannique dans un communiqué.

Seront également créées d'ici à 2025 deux nouvelles unités d'intervention rapides capables de déployer jusqu'à 5.000 soldats à "des milliers de kilomètres".

Ce plan prévoit en outre de prolonger de dix ans, jusqu'en 2040, la durée de vie des chasseurs-bombardiers Typhoon, et de créer deux escadrilles supplémentaires.

Ces investissements "sont cruciaux pour faire face aux menaces grandissantes qui pèsent sur notre pays", a souligné M. Cameron dans le communiqué publié par ses services.

Citant l'organisation Etat islamique (EI), l'instabilité au Moyen-Orient, la crise en Ukraine ou encore les cyber-attaques, le chef du gouvernement britannique note que le "monde est plus dangereux et plus incertain qu'il ne l'était il y a cinq ans".

"Au coeur" de cette stratégie, explique M. Cameron, "il y a cette idée que nous ne pouvons choisir entre défenses conventionnelles contre des menaces émanant d'Etats, et la nécessité de contrer des menaces qui ne reconnaissent pas les frontières nationales".

M. Cameron a indiqué lundi, à l'issue d'une rencontre avec le président François Hollande à Paris, qu'il présenterait dès cette semaine au Parlement une "stratégie globale pour affronter l'Etat islamique", assurant avoir la "ferme conviction" que son pays devait intervenir militairement en Syrie.

M. Cameron a obtenu l'aval du Parlement pour mener des frappes contre l'EI en Irak à l'automne 2014 et aimerait les étendre à la Syrie. Mais il cherche à obtenir "un consensus", notamment avec l'opposition travailliste, pour s'éviter un nouvel échec après celui de fin août 2013 lorsque le Parlement s'était opposé à une intervention en Syrie.

Dimanche, le ministre des Finances George Osborne avait annoncé de son côté une augmentation de 30% des fonds dédiés au contre-terrorisme, sans toutefois écarter des coupes budgétaires dans la police.

Dans la foulée des attentats de Paris du 13 novembre, qui ont fait 130 morts, le Royaume-Uni a annoncé plusieurs mesures pour renforcer sa sécurité nationale, dont une hausse des effectifs des services de renseignement de près de 15%.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cet espace d’échange est un lieu où le respect d'autrui est primordial.
Les messages agressifs, moqueries gratuites, vulgarités, seront donc supprimés.
Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera effacée.

kech | Pour Elle | Régions | Nation | Monde | Economie | Loisirs | Sport | Vidéos | Société | Faits-Divers