Libéralisation des carburants


Rédigé Par | kech24 - Ilham Baroudi | le Vendredi 4 Décembre 2015 à 10:33



Libéralisation des carburants
Pas de grands changements à la pompe  à quelques exceptions depuis le 2 décembre dernier et on ne devrait pas s’attendre à de si grands écarts dans les trois mois qui  suivent selon les experts.  La libéralisation des prix des carburants intervenue le 2 décembre est passée presque inaperçue dans certaines villes.

Le plus cher prix à la pompe est  à Marrakech avec 8, 06 DH alors que d’autres villes du Maroc comme Casablanca affiche le prix le plus bas avec 7,7 DH/litre du gazoil. Et pour cause, les prix sont fixés par chacun des opérateurs selon ses charges, qui prennent notamment en compte les cours du pétrole sur le marché, le transport…. Et heureusement que  le prix du baril  est aux alentour de 50 Dollars actuellement sinon on aurait vu là la vraie différence.

Mais attention et par mesure de sécurité, la commission ministérielle, conduite par le ministère des Affaires générales et de la gouvernance, va être maintenue afin de veiller sur les prix en vigueur sur le marché, tout en gardant un œil sur les cotations à l’international et le taux de change du dollar. Pour éviter toute concurrence déloyale qui pourrait s’instaurer, le gouvernement va se baser sur la loi sur la concurrence et la liberté des prix.


Tags : carburants

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cet espace d’échange est un lieu où le respect d'autrui est primordial.
Les messages agressifs, moqueries gratuites, vulgarités, seront donc supprimés.
Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera effacée.

kech | Pour Elle | Régions | Nation | Monde | Economie | Loisirs | Sport | Vidéos | Société | Faits-Divers