Législatives : Le PAM s'appuie sur un salafiste controversé à Marrakech


Rédigé Par | Kech24-FR | le Mercredi 28 Septembre 2016 à 12:00


Le PAM a également ses propres salafistes. Hier, ils étaient nombreux à assister au meeting d’Ilyas El Omari à Marrakech. Le PAM compte sur le soutien de Mohamed Maghraoui, le fondateur de l'association Prédication pour le Coran et la Sunna.


Législatives : Le PAM s'appuie sur un salafiste controversé à Marrakech
Les salafistes de Marrakech sont courtisés et par le PJD et par le PAM. Si la Lampe s’appuie localement sur Hammad Kabbadj et son ami poète, Adil Rfouche, le Tracteur compte désormais sur le soutien, encore discret, de Mohamed Maghraoui.

Hier, de nombreux disciples du fondateur de l’association « Prédication pour le coran et la sunna » ont assisté au meeting électoral animé par Ilyas El Omari. Et les PAMistes espèrent voir cette présence se concrétiser en leur faveur  dans les urnes le 7 octobre.

Ce « ralliement » de Maghraoui n’est pas gratuit. Le salafiste a pu arracher la réouverture de ses écoles coraniques, fermées fin juin 2013, sur une décision du ministère des Affaires islamiques pour « non-conformité avec la loi  régissant l'enseignement originel ». Ce dernier avait déjà connu la même mésaventure en 2008. Le ministère de l’Intérieur avait alors fermé ces mêmes écoles en représailles à la fameuse Fatwa de Mohamed Maghraoui autorisant le mariage des filles de neuf ans.

Le grand écart de Maghraoui

D’ici l’échéance électorale, Maghraoui devrait  multiplier les gestes et les positions en faveur des candidats du PAM à Marrakech. Pourtant lors des législatives de 2011 le cheikh avait fait campagne pour le PJD. Au lendemain des élections, la direction de la Lampe avait même tenu à le remercier pour son appui en dépêchant sur place Mustapha Ramid, qui venait juste d’être nommé ministre de la Justice et des Libertés.

Cinq ans plus tard, les choses ont complétement changé. Les « frères » de Benkirane ont misé sur Hammad Kabbadj avec lequel ils partagent une certaine solidarité avec les Frères musulmans, chassés du pouvoir en Egypte par le coup d’Etat du 30 juin 2013. De son côté Maghraoui est resté fidèle à la position de l’Arabie saoudite favorable à la destitution de Mohamed Morsi.

Ce contexte, où s’entremêle des considérations locales et les intérêts internationaux, a poussé Mohamed Maghraoui à se rapprocher du PAM d’Ilyas El Omari. Les deux sont d’accord au moins sur un point : leur hostilité aux Frères musulmans et à leurs relais au Maroc. Le reste des flagrantes divergences entre les deux parties a été mis de côté pour l’instant.
Le PAM a également ses propres salafistes. Hier, ils étaient nombreux à assister au meeting d’Ilyas El Omari à Marrakech. Le PAM compte sur le soutien de Mohamed Maghraoui, le fondateur de l'association Prédication pour le Coran et la Sunna.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cet espace d’échange est un lieu où le respect d'autrui est primordial.
Les messages agressifs, moqueries gratuites, vulgarités, seront donc supprimés.
Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera effacée.

kech | Pour Elle | Régions | Nation | Monde | Economie | Loisirs | Sport | Vidéos | Société | Faits-Divers