L’IRCAM rend hommage à plusieurs femmes


Rédigé Par | Kech24-FR | le Lundi 21 Mars 2016 à 16:30


L’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) rend hommage aux femmes marocaines. Une cérémonie qui s’est déroulée en présence du doyen de l’IRCAM, Ahmed Boukouss, a été organisée mercredi 16 mars à Rabat sous le signe «La parité à l’horizon 2030 ».


 Un vibrant  hommage a été rendu à Toda Azmari, Naziha Nati et Hennou Allali Maâmar pour leur contribution respective dans les domaines de l’art, de l’action associative et la recherche scientifique. Lors de cette manifestation, baptisée « Session de feue Fatima Mernissi », en signe de reconnaissance aux travaux de la défunte dans les domaines de la sociologie, de la pensée et des droits de la femme, plusieurs femmes ont été distinguées pour les efforts et actions déployés pour promouvoir la culture marocaine dans sa dimension globale et amazighe en particulier, a déclaré Khadija Aziz, du service de la communication à l’IRCAM.
De son côté, Hennou Allali Maâmar, l’une des premières femmes à s’être lancée dans la médecine au Maroc, a assuré que l’hommage qui lui a été rendu par l’IRCAM est le «couronnement de sa carrière qui s’étend sur 60 ans de travail et de lutte pour promouvoir la situation de la femme marocaine». Pour sa part,  Toda Azmari, artiste et actrice associative, originaire de la région de Tinghir et première miss du Festival des Roses de Kelaat-M’Gouna dans les années 1960, a exprimé sa joie pour cet hommage qui, selon elle, témoigne de l’intérêt qu’accordent les institutions nationales à la femme rurale.
Quant à Naziha Nati, présidente de l’Association Ikhlass pour le développement et l’égalité sociale à Al Hoceima, elle a relevé que l’hommage qui lui a été rendu va l’encourager à poursuivre son action pour davantage d’acquis au profit des femmes membres de l’association afin d’améliorer leur situation sociale.
Cette cérémonie a été marquée par de nombreux  témoignages au cours desquels les intervenants ont affirmé que les femmes honorées constituent un «modèle pour la femme marocaine qui contribue au processus de développement socioéconomique que connaît l’ensemble des régions du Royaume».



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cet espace d’échange est un lieu où le respect d'autrui est primordial.
Les messages agressifs, moqueries gratuites, vulgarités, seront donc supprimés.
Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera effacée.

kech | Pour Elle | Régions | Nation | Monde | Economie | Loisirs | Sport | Vidéos | Société | Faits-Divers