Daech interdit les ‘tarawih’ et les déclare, ‘actes d’hérésie’ (Bid’ah)


Rédigé Par | Kech24-FR | le Samedi 11 Juin 2016 à 13:40


Le Caire: A chaque mois du Ramadan, les musulmans, dans le monde entier, font chaque nuit, des prières non obligatoires, appelées les ‘Tarawih’. Dans le monde entier, sauf, cette année là, dans les territoires contrôlés par le groupe terroriste daech.


En Syrie, en Irak et en Libye, dans les territoires qu’il  contrôle et qu’il soumet à sa terreur, le groupe terroriste daech, a décrété une interdiction d’une des prières symboles du mois sacré du Ramadan : Les Tarawih.

En effet, le groupe terroriste moyen-oriental a indiqué que les ‘Tarawih’ sont une ‘Bid’ah’, c'est-à-dire une hérésie, une chose inventée sur la base d'aucun modèle précédent dans le Coran ou dans la Sunna.

Pour justifier son interdiction de cette prière ramadanésque, daech a dit que le prophète Mohammad n’aurait jamais pratiqué les Tarawih en groupe  dans une mosquée et que par conséquent, puisqu’il n’y aurait aucun récit ou hadith qui prouverait le contraire, les Tarawih seraient une hérésie et leur interdiction justifiable. 
L’organisme religieux officiel égyptien a indiqué que les tarawih en groupe dans la mosquée, même si elles n’auraient jamais été pratiquées par le prophète, n’en demeurent pas moins, un acte spirituel d’une grande valeur.
     
Dār al-Iftā' al-Miṣriyyah conclut que les Tarawih en groupe à la mosquée est une bonne pratique dans l’Islam, bénie par Dieu et bénéfique pour ses pratiquants. Ne présente aucune contrainte et ne représente nullement un acte négatif ou mauvais pour la spiritualité des fidèles durant le mois sacré du Ramadan.

Face à cette décision invraisemblable du groupe terroriste, Dār al-Iftā' al-Miṣriyyah (دار الإفتاء المصرية) a réagi, via son ‘observatoire du Takfirisme’ (مرصد التكفير), en indiquant que cette ‘fatoua’ inventée par daech est infondée d’un point de vue de la Charia.

L’organisme religieux officiel égyptien a indiqué que les tarawih en groupe dans la mosquée, même si elles n’auraient jamais été pratiquées par le prophète, n’en demeurent pas moins, un acte spirituel d’une grande valeur.

Selon Dār al-Iftā' al-Miṣriyyah, il y a deux arguments religieux, au moins, qui prouvent que les Tarawih en groupe à la mosquée, sont des actes bénis et non hérétiques.

D’abord, le principe religieux indiquant la préférence pour un musulman de pratiquer ses prières à la mosquée en groupe, plutôt que seul chez lui. Et puis, il y a un hadith du prophète Mohammad qui indique que tout musulman qui inventerait une bonne pratique dans l’Islam, il serait béni par dieu et en serait récompensé.

Dār al-Iftā' al-Miṣriyyah conclut que les Tarawih en groupe à la mosquée est une bonne pratique dans l’Islam, bénie par Dieu et bénéfique pour ses pratiquants. Ne présente aucune contrainte et ne représente nullement un acte négatif ou mauvais pour la spiritualité des fidèles durant le mois sacré du Ramadan.

 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Cet espace d’échange est un lieu où le respect d'autrui est primordial.
Les messages agressifs, moqueries gratuites, vulgarités, seront donc supprimés.
Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera effacée.

kech | Pour Elle | Régions | Nation | Monde | Economie | Loisirs | Sport | Vidéos | Société | Faits-Divers